Accueil
Notre équipe
Avant la vasectomie
La vasectomie
Après la vasectomie
Les cliniques
Les coûts
Notre dépliant
Nous rejoindre
Recommander ce site

La vasectomie

Qu'est-ce que la vasectomie?

La vasectomie est une méthode de stérilisation masculine. C’est une opération mineure qui consiste à couper et bloquer les canaux déférents qui transportent les spermatozoïdes à partir des testicules. Elle est pratiquée sous anesthésie locale dans le bureau du médecin et dure environ 10 minutes. Le médecin vous fait bénéficier de la technique d’anesthésie avec micro-aiguille. Cette technique novatrice faite à l’aide d’une aiguille de la grosseur d’un cheveu réduit la douleur et l’anxiété associées à la «piqûre». Votre vasectomie sera sans douleur...ou presque. La majorité des hommes estiment que "c’est moins pire que d’aller chez le dentiste!"

Lors d’une vasectomie, les canaux déférents sont sortis hors du scrotum (c’est-à-dire l’enveloppe contenant les testicules) puis sont bloqués et coupés, empêchant ainsi le passage des spermatozoïdes. Ceci n’empêche pas l’éjaculation. En effet, les spermatozoïdes ne représentent en moyenne que 2 à 3% de l’éjaculation. Ce sont les vésicules séminales situées au-dessus de la prostate, donc plus haut que le site de la vasectomie, qui produisent la plus grande partie du liquide qui est éjaculé. La production des spermatozoïdes par les testicules continue après la vasectomie. Il se fait un équilibre entre les cellules produites et les cellules qui meurent, celles-ci étant réabsorbées par l’organisme.

 

 

 

 

 

 

Qu'est-ce qui distingue la vasectomie ¨classique" de la vasectomie sans bistouri?

La vasectomie sans bistouri est une technique pour sortir le canal déférent hors du scrotum. Elle est plus «délicate» que la technique classique. Inventée en Chine en 1974 et introduite au Canada en 1992, elle nécessite l'utilisation de deux instruments spécialement créés à cette fin. Ces instruments permettent de sortir les canaux déférents par une seule petite ouverture au milieu du scrotum. Contrairement à la technique «classique» où habituellement deux ouvertures plus grandes sont faites, aucune suture sur le scrotum n'est nécessaire avec la vasectomie sans bistouri. Elle réduit ainsi les risques de complications dus à l'opération (infections et saignement - moins de 1%) et favorise la récupération. L'efficacité de la vasectomie, qui dépend de la façon dont on bloque les canaux déférents, n'est pas modifiée par l'approche sans bistouri.

 

Cliquez pour agrandir

Photo

Comment bloque-t-on les canaux déférents?

Plusieurs techniques différentes sont utilisées pour bloquer les canaux déférents lors de la vasectomie. Nous associons  trois méthodes pour assurer une bonne occlusion des canaux. D'abord, nous  cautérisons (brûlons) l'intérieur d'un bout du canal, ensuite  le bout cautérisé est enfoui dans la gaine du canal à l'aide d'une minuscule agrafe en titane qui reste en place, puis  un tout petit bout du segment testiculaire est coupé qui lui est laissé ouvert. Cette technique «ouverte» (open-end) serait avantageuse. Elle réduirait la pression au niveau du testicule et les malaises reliés à une congestion de l'épididyme qui survient parfois de façon transitoire dans moins de 5% des cas, dans les semaines qui suivent la vasectomie.

Pour les plus curieux, vous pouvez regarder une vidéo de la vasectomie sans bistouri telle que pratiquée par le Dr Labrecque (après l'anesthésie).  On y montre la vasectomie que d'un côté seulement. 

bullet

Haute vitesse

bullet

Basse vitesse

 

Cliquez pour agrandir

 

 

 

 

Quelle est l'efficacité de la technique?

La vasectomie n'assure pas une stérilisation immédiate.  De nombreux spermatozoïdes sont encore présents dans le canal déférent, au-dessus du site de l'opération.  Vous devrez utiliser un autre moyen de contraception jusqu'à ce qu'un spermogramme (c'est-à-dire un test de sperme), révèle l'absence de spermatozoïdes dans le liquide éjaculé.  En général, on demande de 20 à 30 éjaculations ou un délai de 2 à 3 mois après la chirurgie, avant de faire le spermogramme.

La majorité des hommes vasectomisés seront stériles lors de leur premier spermogramme après la vasectomie.  Parfois, il faudra plus d'un test avant que la stérilité ne soit obtenue.  Très rarement, les deux bouts d'un des canaux coupés se recollent spontanément et permettent le passage des spermatozoïdes, donc, la fertilité.  Le plus souvent ceci survient avant le premier test de sperme.  On pourra remédier à cette recanalisation précoce, très rare avec la technique que nous utilisons (moins de 0,3%), en refaisant la vasectomie.  Une recanalisation spontanée tardive, après un spermogramme démontrant la stérilité, peut survenir jusqu'à plusieurs années après la vasectomie.  Toutefois, ceci est extrêmement rare (moins de 0,1%).

 

 
 

La vasectomie est-elle permanente?

Quelle que soit la technique d’occlusion utilisée, la vasectomie doit être considérée comme une opération permanente. La vasectomie n’est donc indiquée que si vous désirez une contraception définitive.  Tant que vous aurez une incertitude quant à votre désir d’avoir des enfants, il faudra utiliser des méthodes contraceptives réversibles.

Il existe actuellement une intervention chirurgicale dont le but est de recréer la perméabilité des canaux déférents.  Cette opération, la vasovasostomie, n’est toutefois pas toujours efficace. En moyenne, seulement la moitié des couples qui tenteront cette recanalisation chirurgicale réussiront à avoir des enfants après l’opération. Malgré la grande efficacité de la technique d’occlusion que nous utilisons, les chances de réussite de la vasovasostomie sont les mêmes qu'avec une autre technique d’occlusion.

Nous n'offrons pas les services de vasovasostomie. Pour obtenir de l’information à ce sujet, consultez votre médecin de famille qui vous référera à un urologue qui pratique cette technique.

 

 
 

Quelles sont les complications possibles?

La vasectomie, spécialement lorsque la technique sans bistouri est utilisée, est considérée comme une opération très sécuritaire. Malgré tout, comme toute opération, certaines complications peuvent survenir: des saignements (hématomes) ou une infection (environ 1%), un malaise aux testicules (épididymite congestive) qui survient quelques semaines après la vasectomie et dure habituellement quelques jours (environ 5%), un nodule cicatriciel douloureux sur le canal (granulome) (environ 1%) et une douleur chronique qui est très rare (environ 0,1%).

À la lumière des études réalisées sur plusieurs milliers d’hommes, la vasectomie ne cause pas de problèmes de santé tels les maladies cardio-vasculaires ou le cancer. Une certaine controverse a été soulevée vis-à-vis de la relation entre la vasectomie et le cancer de la prostate. L’analyse des études actuellement disponibles n’a pas permis d’établir que la vasectomie cause le cancer de la prostate et la communauté médicale reconnaît que la vasectomie n’est pas un facteur de risque pour cette maladie.

Quant à la fonction sexuelle, elle demeure inchangée. Vous continuerez d’avoir des érections et des éjaculations comme avant la vasectomie, sauf que le liquide d’éjaculation ne contiendra plus de spermatozoïdes. Rappelons que les spermatozoïdes ne représentent qu’environ 2% à 3% de l’éjaculation. Vous n’aurez pas non plus de différence au niveau des sensations.

 

 
 

Pour en savoir plus sur la vasectomie

1.  Le site d’un collègue : Dr Ron Weiss  (Ottawa)

La section des informations aux patients est claire et complète. Malgré que les statistiques présentées sur les complications soient un peu sous-estimées selon les études disponibles et qu’il y ait quelques différences entre les conseils pré et postopératoires proposés et ceux que nous vous recommandons, il s’agit d’une excellente source de renseignements.

2.  Le site d’un collègue : Dr Nicolas Nélisse  (Montréal)

Le site du Dr Nélisse (un des médecins formés par le Dr Labrecque) regorge d’informations utiles et de belles illustrations. La section FAQ est particulièrement intéressante. Nos techniques pour bloquer le canal sont légèrement différentes mais donnent des résultats semblables.

3. Le site d'un collègue:  Dr Marc Ambruster (Stuttgart, Allemagne)

Le Dr Labrecque a eu  le privilège de rencontrer le Dr Ambruster lors d'un congrès international en Inde en 2006.  Il est un des pionniers de la vasectomie sans bistouri en Europe et l'un des rares (si ce n'est le seul...)qui peut la « pratiquer » tout en vous parlant en français!

4. Quelques articles de notre équipe

La lecture de ces articles nécessite l'emploi du logiciel Adobe Acrobat Reader.  Il peut être téléchargé à partir de l'adresse suivante:  http://www.adobe.fr/products/acrobat/readstep2.html

Effectiveness and complications associated with 2 vasectomy occlusion techniques. Michel Labrecque, Hanif Nazerali, Myrto Mondor, Vincent Fortin, Marlina Nasution (2002)

Association between the length of the vas deferens excised during vasectomy and the risk of postvasectomy recanalization. Michel Labrecque, Diem-Quan Hoang,  Lucile Turcot.

Vasectomy surgical techniques:  a systematic review. Michel Labrecque, Caroline Dufresne, Mark A. Barone, Karine St-Hilaire.

Delayed vasectomy success in men with a first postvasectomy semen analysis  showing motile sperm. Michel Labrecque, Karine St-Hilaire,  Lucile Turcot.

Effectiveness of intraluminal thermal cautery alone without cutting the vas:  preliminary resultsMichel Labrecque, Louise Caron.

Vasectomy surgical techniques in South and South East AsiaMichel Labrecque, John Pile, David Sokal, Ramachandra CM Kaza, Mizanur Rachman, SS Bodh, Jeewan Bhattarai, Ganesh D Bhatt, Tika Man Vaidya.

Frequency and patterns of early recanalization after vasectomyMichel Labrecque, Melissa Hays, Mario Chen-Mok, Mark A. Barone, David Sokal.

Clinical and Consumer Trial Performance of a Sensitive Immunodiagnostic Home Test That Qualitatively Detects Low Concentrations of Sperm Following Vasectomy. Kenneth L. Klotz, Michael A. Coppola, Michel Labrecque, Victor M. Brugh, III, Kim Ransey, Kyung-ah Kim, Mark R. Conaway, Stuart S. Howards, Charles J. Flickinger, John C. Herr.

Effectiveness of vasectomy techniques. Urol Clin North Am. 2009 Aug;36(3):317-29.  Sokal DC, Labrecque M.

Minimizing Pain During Vasectomy: the Mini-Needle Anesthetic Technique.  Grace Shih, Merlin Njoya, Marylène Lessard, Michel Labrecque.

Vasectomy: AUA Guideline.  Ira D. Sharplip, Arnold M. Belker, Stanton Honig, Michel Labrecque, Joel L. Marmar, Lawrence S. Ross, Jay L. Sandlow, David Sokal.

Strengthening vasectomy services in Rwanda: introduction of thermal cautery with fascial interposition. Michel Labrecque, Léonard Kagabo, Dominick Shattuck, Jennifer Wesson, Christophe Rushanika, Donatien Tshibanbe, Theophile Nsengiyumva, David C. Sokal.

 

 

Accueil    Notre équipe    Avant la vasectomie    La vasectomie    Après la vasectomie    Les cliniques    Les coûts